travail de moine...

Discussions sur la conservation et la classification des pièces.
Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1829
Inscription : Mar Mars 25, 2008 5:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

travail de moine...

Messagepar clownoses » Mer Juil 29, 2020 3:39 pm

Je suis vraiment entrain de faire un travail de moine... les séries de différents types... C'est fascinant de voir l'évolution d'une erreur...

C'est vraiment un trie majeur qui va me permettre d'en savoir davantage sur l'évolution d'une erreur...

Mes cupro-nickel sont presque terminé... Ouain... les années 90 sont folles... surtout celle de 1998 et 1999.
Pièces jointes
1994.jpg
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1829
Inscription : Mar Mars 25, 2008 5:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: travail de moine...

Messagepar clownoses » Mer Juil 29, 2020 5:03 pm

Mes cartons pour les pièces pivotantes. Mon cartable de variété est un peu spécial, fait uniquement pour le 5 cents. Je ne peux changer mes no, ni mes descriptions, car j'ai trop pièce de faits depuis trop longtemps... En tous les cas, il est fait en fonction des autres... Un peu comme un livre. Je me démêle mieux avec les quartiers que des degrés.
Pièces jointes
quartier.png
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
sylva2020
Messages : 657
Inscription : Dim Mai 10, 2020 1:22 pm
Description : Je dirais que j’ai vraiment commencé à collectionner la monnaie lorsque j’ai appris à mettre un grade sur une pièce. Je peux maintenant voir des particularités qui m’échappaient. C’est ainsi que j’en suis rendu à apprécier les grosses cents de la période Victoria.
Localisation : Estrie

Re: travail de moine...

Messagepar sylva2020 » Jeu Juil 30, 2020 11:59 am

Wow !!!

C'est super intéressant comme approche scientifique. Votre approche semble très méthodique.

Il me reste à espérer que vous fassiez un site comme le Dr. Haxby et que nous puissions parler le même langage lorsqu'il est question de variétés et d'erreurs. :-D

J'ai commencé à regarder les erreurs et variétés de mes pièces de 5 cents à l'aide de deux bouquins de Hans Zoell. Je trouve assez pénible par bout la façon de présenter ses pièces. J'utilise la deuxième édition (1962) et la troisième édition (1965). Dans la deuxième édition, il y a des parties de pièces qui sont présentées pivoter sur le côté avec des angles très variables et même des fractions de pièce à l'intérieur de d'autre pièce... La troisième édition est plus simple avec les pièces ayant la même orientation, mais beaucoup moins de variétés. Je vais tenter de dénicher la cinquième édition, mais j'ai plus d'espoir en votre projet qu'en celui de Zoell ! :?

Salutations et bonne chance :!:

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1829
Inscription : Mar Mars 25, 2008 5:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: travail de moine...

Messagepar clownoses » Mer Août 05, 2020 7:54 pm

Sans mon cartable je serais perdu. Je l'ai fait d'année en année, et ce, spécialement pour le 5 cents. C'est un vieux monsieur qui m'avait dit qu'il y avait des erreurs sur des pièces de monnaie. J'avais à peine 20 ans et je ne savais même pas que cela existait. Grâce à lui j'ai fait de belles découvertes, car J'avais un lot considérable de pièce que je ramassais et que j'étais incapable de me débarrasser.

Certes, j'avais beaucoup d'erreur avant de connaître certains défauts, mais je les ai corrigé à force du temps. Au début de tout (Dans les années 80), je me souviens que je notais "Ligne" pour un die crack. Je ne savais même pas c'était quoi un die crack (Coin fendillé). Pour les éclats de coin je notais "Surplus de métal Petit-Moyen-Gros". Sur d'autres je notais bizarrerie.J'avais plusieurs pièce de défauts que je ne savais même pas qu'il y avait un défaut, comme un die clash, ou bien un Metal Broken (Coin Cassé).

J'avoue que les livres de Hans Zoell, d'ou je dois remercier Za75, m'ont vraiment aidé à comprendre certaine chose. Par contre, j'ai la manie d'écrire les termes en anglais, mais je les ai appris comme ça. Les mots sont courts MUD (Boue), BUG (punaise), Blob (Goûte), Spot, etc... C'est mon défaut pour décrire mes pièces. Parfois je vais écrire BUG NEZ QUEEN. Bon sang. Et oui, parfois on s'y perd avec les termes de Hans Zoell. Mais ce que j'aime de ses livres, il notait des pièces d’où les gens avaient l'espérance de les trouver en monnaie de circulation. Aujourd'hui, ils ont perdus cette notions, ce qui décourage souvent des jeunes collectionneurs à trouver certaines pièces.

J'ai 76 catégories du 5 cents. Il est fait juste pour le 5 cents, y compris ceux en argent d'avant 1921. Mais au départ (Dans les années 80) j'en avais moins de 10. Lorsque je trouvais une erreur que je n'avais pas, j'inventais un terme pour désigner l'erreur. Lorsque je relis mes anciennes notes, je rigole. Encore aujourd'hui, j'en apprend et j'ajoute des descriptions dans mes variétés. Heureusement que le web existe. Outre, si vous trouvez un site qui montre des coins brisés, j'aimerais bien le savoir. J'ai cherché partout, mais il y en a peu. Il me reste ça à mettre pour mieux expliquer mes variétés.

Là, je suis dans le mode des erreurs en série. Je devais trouvez quelque chose pour m'intéresser aux satanés plaqués, que j'avoue, que je déteste. Mais j'apprends à les aimer. Ouain.
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)


Revenir vers « Conservation et classification »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités