Courteau - The St. George Copper Tokens

Discussions général concernant les jetons et médailles.
sysec
Messages : 1068
Inscription : Mer Juin 30, 2010 8:22 pm

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar sysec » Mer Juil 27, 2016 8:54 am

Allo,
Je suis intrigué par votre ouvrage. Auriez-vous un exemple à nous montrer de la description que vous faite d'une variété identifiée par Courteau.
Salutations

Avatar de l’utilisateur
ainsivalavie
Messages : 5100
Inscription : Lun Fév 02, 2009 8:20 am
Description : Collectionneur par périodes intermittentes depuis une trentaine d'années.
Localisation : Rive-Sud de Montreal
Contact :

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar ainsivalavie » Mer Juil 27, 2016 4:51 pm

SousNoir a écrit :Valeur annuelle moyenne d'une 1£ en dollars $US de 1791 à 1935.
- Année / Valeur d'une 1£ en $US
- 1850 / $4,87
- 1851 / $4,91
- 1852 / $4,90
- 1853 / $4,89
- 1854 / $4,88
- 1855 / $4,89
- 1856 / $4,91
- 1857 / $4,89
    Merci SousNoir. Par contre, malgré ces informations, je constate que le montant discuté précédemment ne correspond pas davantage à la valeur intrinsèque du cuivre utilisé. Donc, la question reste ouverte...




sysec a écrit :Je suis intrigué par votre ouvrage. Auriez-vous un exemple à nous montrer de la description que vous faite d'une variété identifiée par Courteau.
    Bonjour Sysec, en fait, mon ouvrage ne reprend pas du tout le travail de Courteau, je dirais plutôt qui est complémentaire de celui-ci, en plus de partir dans une direction différente. En effet, dans celui-ci je donne quelques conseils pour différencier plus aisément certaines variétés Courteau, ceci à l'aide de texte et de photos.

    De plus, mon ouvrage aborde plusieurs points qui ne sont pas ou très peu présents dans l'ouvrage de Courteau, comme :
      - Côté historique et conception
      - La gradation
      - Les spécifications
      - Les erreurs et variétés
      - Les valeurs de revente
      - Répertoire de diverses ventes
      - Les rapports de population
      - Les inscriptions après frappe
      - Une bibliographie la plus complète possible
      - Les pièces de type «Proof»
      - Et quelques autres points...
Ce ne sont pas les années de vie qui comptent, mais la vie qu’il y a dans ces années.
Vélo et Scooter électrique / Triporteur & Quadriporteur

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1392
Inscription : Ven Juil 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar SousNoir » Mer Juil 27, 2016 5:40 pm

Bonjour,

Voici des dates plus précises concernant la "Bank of Upper Canada" de Kingston et de York.

"Bank of Upper Canada" de Kingston.
La pétition datée du 26 janvier 1817 a été lue devant la Chambre d'Assemblée du Haut-Canada le 5 mars 1817. La loi fut présentée au public dans le Kingston Gazette de juillet 1817. Un article important avait été ajouté à la loi durant sa lecture devant l'Assemblée Législative. La charte de la banque devenait nulle si elle n'était pas utilisée avant la date d'expiration du 1er janvier 1819. C'était en fait cet article qui allait sceller le destin de "Bank of Upper Canada" de Kingston. La Sanction Royale arriva de Londres en mai 1819.

En 1818, n'ayant pas de nouvelles de Londres alors que la date d'expiration approchait, le groupe de marchands de Kingston a décidé de suivre la voie de la "Bank of Montreal" et d'établir la "Bank of Upper Canada" en corporation privée. La banque n'avait pas l'intention d'ouvrir de succursale. Elle a émis des billets aussitôt que ses fonds ont atteint le minimum requis de £10000 (à compter d'avril 1819). La banque fut autorisée par une loi de l'Assemblée Législative et reçut une Sanction Royale du Lieutenant-Gouverneur Maitland le 12 juillet 1819. Une agence de la banque a été ouverte à York en 1821. Les banques montréalaises avaient d'abord refusé de coopérer avec la banque de Kingston et un arrangement fut fait en octobre 1821 afin que les billets puissent être transigés à parité à la "Bank of Canada" à Montréal. Une note de la banque fut publiée le 30 août 1822 dans le Kingston Chronicle pour annoncer une assemblée des actionnaires "en vue d'enquêter sur certaines accusations par un des directeurs contre B. Whitney au sujet de sa conduite comme président". La banque était au coeur d'un scandale impliquant son président. Quand la nouvelle fut reçue à Montréal, la Bank of Canada a coupé ses liens avec la banque de Kingston et a refusé tous ses billets. Les registres indiquent que la seule option considérée fut de fermer la banque.

Source: Early Banking In Kingston And The Story Of The "Pretended" Bank Of Upper Canada (1810-1822), L. David Bergeron, curator, National Currency Collection, Bank of Canada.
http://www.museedelabanqueducanada.ca/w ... Canada.pdf

"Bank of Upper Canada" de York.
Un groupe d'hommes d'affaires de York avait également déposé une pétition pour former une banque en 1817. Leur requête avait été rejetée au détriment de celle de Kingston. L'expiration de la charte de Kingston en 1819 encouragea l'élite de York à réactiver rapidement la pétition de 1817. Le Conseil Législatif, dominé par des gens de York, fit une requête à l'Assemblée pour voter deux lois qui furent rapidement adoptées.

La première loi était sur la charte des promoteurs de York voulant former un banque. Cette loi précisait qu'elle devenait nulle si la banque ne débutait pas ses opérations avant le 1er janvier 1822. La loi précisait également qu'une souscription minimale de £20000 devait être déposée avant le premier lundi de juin 1821. Pour cette raison, il a bien fallu que la banque de York débute une partie de ses activités avant 1822.

La deuxième loi était celle qui autorisa l'incorporation de la banque privée de Kingston. Celle-ci devenait nulle si les opérations ne débutaient pas avant le 1er janvier 1821. Les deux lois reçurent la Sanction Royale du Lieutenant-Gouverneur Maitland le 12 juillet 1819. L'incorporation de la banque de Kingston était immédiatement effective car le elle avait déjà reçu la Sanction Royale de Londres. La charte de York fut envoyée au Parlement britannique et elle reçut la Sanction Royale le 21 avril 1821.

Sources:
Bank of Upper Canada, P. Baskerville, Introduction partiellement disponible.
https://books.google.ca/books?id=oPD0Aw ... &q&f=false

The Statutes of the Province of Upper Canada [1792-1831], page 263, Acte d'incorporation de la banque de York.
https://books.google.ca/books?id=KmlFAQ ... &q&f=false

The early history of Canadian banking : the first banks in Upper Canada, Shortt, Adam, 1859-1931.
https://archive.org/details/cihm_13718

La faillite de la "Bank of Upper Canada" en 1866.
En 1824, une loi du gouvernement du Haut-Canada empêcha les banques de l'extérieur de la province de faire des opérations dans le Haut-Canada si ses billets ne pouvaient pas être échangés dans la ville de York. Ceci coupa toute concurrence possible de la Bank of Montreal de 1824 jusqu'à l'Union du Bas-Canada et du Haut-Canada en 1840. Malgré la résistance du Conseil Exécutif du Haut-Canada, l'Assemblée Législative autorisa la création de la Commercial Bank à Kingston en 1832, et de la Gore Bank à Hamilton en 1825. Les directeurs de la "Bank of Upper Canada" accordèrent des prêts à très long terme aux entreprises à croissance rapide qui oeuvraient dans les canaux maritimes et les chemins de fer. Dans les années 1850, la banque s'était lourdement engagée dans le financement du Grand Trunk Railway. John Ross, président de la banque, siégeait également au conseil de l'entreprise. À l'époque, un critique affirma que la banque était dirigée par "deux vieillards entourés par un assortiment de nouilles acariâtres"; c'est à dire ses directeurs.

Le 4 avril 1862, le gouvernement votait une loi qui réduisait la valeur des actions de la "Bank of Upper Canada". Chaque action, qui valait alors 12 Livres et 10 shillings (ou 50 dollars), était réduite à la valeur de 7 Livres et 10 Shillings (ou 30 Dollars). La banque et ses actionaires perdaient alors 40% de la valeur initiale de leurs investissements. Quand la "Bank of Upper Canada" commença sa chute, la Bank of Montreal reprit le rôle de la banque officielle du gouvernement de la Province du Canada. Elle récupéra également le compte du Grand Trunk Railway, le principal débiteur de la "Bank of Upper Canada". Quand la banque ferma en 1866, ceci causa un malaise politique au gouvernement juste avant la Confédération car plusieurs politiciens étaient liés financièrement avec la banque. Il devenait pratiquement impossible de forcer les actionnaires à rembourser les dettes de la banque.

La Chambre des Communes du premier Parlement du Canada hérita des conséquences de la fermeture de la "Bank of Upper Canada". On y apprend que le premier ministre devait personnellement $17,195 à la banque. La Commercial Bank de Kingston avait fermé peu de temps après. Galt, le premier Ministre des Finances du Canada, était directeur de cette banque. Il dut démissionner après seulement 4 mois. Son successeur John Rose ne resta pas longtemps en poste. La Gore Bank d'Hamilton fit également faillite. La chute des trois principales banques du Haut-Canada ouvrit la porte à la Bank of Commerce et à la Bank of Toronto. Sir William McMaster, président de la Bank of Commerce, siégeait au Sénat sur le Comité des Banques et des Finances.

Sources:
Bill : an act further to amend the charter of the Bank of Upper Canada, Quebec : Hunter, Rose, [1862]; 4 pages
Site web: Notre mémoire en ligne, Canadiana.org

Relentless Change: A Casebook for the Study of Canadian Business History, Joe Martin
https://books.google.ca/books?id=Lx3rly ... 66&f=false
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1392
Inscription : Ven Juil 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar SousNoir » Mer Juil 27, 2016 8:48 pm

Bonsoir,

En effet, les taux de conversion entre la livre anglaise et le dollar US ne sont qu'un indicateur général. Pour les jetons St. George de la Bank of Upper Canada des années 1850, il faut tenir compte de plusieurs facteurs:
- Les jetons ont été frappés en Grande-Bretagne avec du cuivre produit localement.
- La valeur du cuivre a été à la baisse entre 1850 et 1870. Ceci ne semble pas avoir eu d'influence sur la dimension et le poids des pièces.
- La masse du penny et du demi-penny Anglais et celui des colonies britanniques était fixée par un décret royal à Londres.

J'ai trouvé une information intéressante sur la valeur du cuivre du Royaume-Uni en 1856 dans le Journal of the American Geographical and Statistical Society de 1859.

Image

En 1856, le Royaume-uni a produit 27,167 tonnes de cuivre pour une valeur totale de £2,938,611 ou 14,918,055 $US. C'est un peu moins que 5,08 $US pour £1 en 1856.

Source:
Journal of the American Geographical and Statistical Society, Volume 1, 1859, page 279.
https://books.google.ca/books?id=KPmbAA ... &q&f=false
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4465
Inscription : Mar Jan 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar Jumpy » Jeu Juil 28, 2016 11:00 am

Salut Ainsivalavie,

Après un peu de recherche, voici quelques extraits de Money and banking in Canada de E.P. Neufeld:

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4465
Inscription : Mar Jan 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar Jumpy » Jeu Juil 28, 2016 12:19 pm

De ce que j'ai compris, en 1850, le taux de change entre la livre canadienne et la livre anglaise était de 16 shillings anglais pour 1 livre canadienne (20 shillings). Un taux de change de 1 pour 1.25

C'est le même ratio que celui de la commande.

1,500,000 penny de valeur faciale.
1,500,000 de penny divisé par 240 = 6250 livres.

6250 livres (en penny) pour un prix de 5,000 livres = un ratio de 1 pour 1.25

:? Je pense que j'ai besoin d'un café

Avatar de l’utilisateur
ainsivalavie
Messages : 5100
Inscription : Lun Fév 02, 2009 8:20 am
Description : Collectionneur par périodes intermittentes depuis une trentaine d'années.
Localisation : Rive-Sud de Montreal
Contact :

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar ainsivalavie » Jeu Juil 28, 2016 4:46 pm

Jumpy a écrit :De ce que j'ai compris, en 1850, le taux de change entre la livre canadienne et la livre anglaise était de 16 shillings anglais pour 1 livre canadienne (20 shillings). Un taux de change de 1 pour 1.25

C'est le même ratio que celui de la commande.

1,500,000 penny de valeur faciale.
1,500,000 de penny divisé par 240 = 6250 livres.

6250 livres (en penny) pour un prix de 5,000 livres = un ratio de 1 pour 1.25


Merci, ça semble avoir du bon sens via votre explication.

Ça donnerait tout son sens à cet autre extrait de mon ouvrage, malgré que le ratio ne soit pas exactement le même:
    Ouvrage Ainsivalavie a écrit :Lors de la conception de ces jetons, il fut décidé qu'une livre de cuivre devait théoriquement correspondre à 57.6 pièces d'un demi-penny (7.875g ou 121.527 grains), ou dans la même proportion à 28.8 pièces d'un penny (15.75g ou 243.054 grains). Ce poids était de l'ordre du 5/6 à celui des pièces britanniques de même dénomination.
Ce ne sont pas les années de vie qui comptent, mais la vie qu’il y a dans ces années.
Vélo et Scooter électrique / Triporteur & Quadriporteur

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1392
Inscription : Ven Juil 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar SousNoir » Jeu Juil 28, 2016 8:18 pm

Trouvé dans le journal The Watchman de Toronto du 11 mars 1850, p. 61.

Image

La "Bank of Upper Canada" avait reçu la permission du Gouverneur Général, le 1er mars 1850, d'importer £5,000 en pièces de cuivre d'un penny et d'un half-penny dans les 12 mois suivants. Un fait curieux : Le gouvernement a passé sa loi sur la liberté des banques en juin, soit trois mois plus tard (Juin 1850).

Je suis allé chercher le document "Act, 4 and 5, Vic. Chap. 17." qui est mentionné dans le journal. Il s'agit d'une ordonnance royale du 18 septembre 1841 qui découle de l'Acte d'Union du Bas-Canada et du Haut-Canada. Cette ordonnance est souvent nommée "Coinage Act" dans les documents officiels après 1841.

Image

Le "Chapitre 17" est éloquent sur les monnaies illégales et contrefaites qui circulaient au Canada. Pour les premiers jetons de la "Bank of Upper Canada", cet acte confirme, à l'article II, que le "Gouverneur, Lieutenant-Gouverneur, ou toute personne gouvernant cette province" (Province du Canada), pouvait autoriser l'émission de pièces de monnaie à la condition que les pièces affichent la valeur et qu'elles puissent être échangées sur demande à la valeur inscrite.

J'ai une copie de tous ces documents en format PDF et je peux vous les transmettre par courriel si vous les voulez.

Sources:
The watchman : [Vol. 1, no. 8 (Mar. 11, 1850)]
Toronto : T.T. Howard, [1850]; 9 pages

The provincial statutes of Canada : [being the first session of the first provincial Parliament of Canada]
Kingston [Ont.] S. Derbishire & G. Desbarats, 1841; 520 pages
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4465
Inscription : Mar Jan 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar Jumpy » Sam Juil 30, 2016 8:21 am

:D
Bravo pour la recherche SousNoir

hannamarin
Messages : 1
Inscription : Jeu Août 18, 2016 3:22 am

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar hannamarin » Jeu Août 18, 2016 3:24 am

you have helped me a lot, thanks for your hard work! http://bigpaperwriter.com/blog/james-baldwin-notes-of-a-native-son-essay describes Lames Baldwin's notes concerning a native son question!

Avatar de l’utilisateur
ainsivalavie
Messages : 5100
Inscription : Lun Fév 02, 2009 8:20 am
Description : Collectionneur par périodes intermittentes depuis une trentaine d'années.
Localisation : Rive-Sud de Montreal
Contact :

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar ainsivalavie » Ven Août 19, 2016 1:43 pm

Vu que ça concerne directement le sujet, voici l'oeuvre de Courteau (The St. George Copper Tokens) disponible gratuitement en format PDF:

Ce ne sont pas les années de vie qui comptent, mais la vie qu’il y a dans ces années.
Vélo et Scooter électrique / Triporteur & Quadriporteur

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1392
Inscription : Ven Juil 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar SousNoir » Jeu Sep 01, 2016 7:20 pm

Bonsoir ainsivalavie,

Pour votre information, le site du Royal Mint Museum a une petite présentation concernant ceux qui ont produits les originaux de St George et le dragon sur les pièces frappées en Grande-Bretagne.

http://www.royalmintmuseum.org.uk/exhib ... index.html

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
Dteam
Messages : 617
Inscription : Dim Mars 03, 2013 9:15 pm
Description : Collectionneur moyen en progression. Avec pièces et billets, mais préfère les billets.
Collection respectable.
C'est beaucoup l'aspect historique qui m'allume.
Localisation : Repentigny, qc

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar Dteam » Ven Sep 02, 2016 6:36 am

SousNoir a écrit :Bonsoir ainsivalavie,

Pour votre information, le site du Royal Mint Museum a une petite présentation concernant ceux qui ont produits les originaux de St George et le dragon sur les pièces frappées en Grande-Bretagne.

http://www.royalmintmuseum.org.uk/exhib ... index.html

Dan


Merci, très intéressant.

Avatar de l’utilisateur
ainsivalavie
Messages : 5100
Inscription : Lun Fév 02, 2009 8:20 am
Description : Collectionneur par périodes intermittentes depuis une trentaine d'années.
Localisation : Rive-Sud de Montreal
Contact :

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar ainsivalavie » Sam Sep 03, 2016 11:34 am

SousNoir a écrit :Bonsoir ainsivalavie,

Pour votre information, le site du Royal Mint Museum a une petite présentation concernant ceux qui ont produits les originaux de St George et le dragon sur les pièces frappées en Grande-Bretagne.

http://www.royalmintmuseum.org.uk/exhib ... index.html

Dan

Merci SousNoir, mais je connaissais déjà. Je crois même que quelqu'un l'avait déjà mentionné dans un précédent message de ce sujet.
Ce ne sont pas les années de vie qui comptent, mais la vie qu’il y a dans ces années.
Vélo et Scooter électrique / Triporteur & Quadriporteur

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1392
Inscription : Ven Juil 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Courteau - The St. George Copper Tokens

Messagepar SousNoir » Jeu Sep 15, 2016 8:04 pm

Bonsoir,

Je suis tombé sur cette pièce épreuve de £5 1820 en or en regardant le catalogue d'encan du 30 septembre 2016 de St James’s Auctions à Londres.

Image

Les détails de St. George et le dragon sont époustouflants. C'est l'une des plus belles représentations sur une pièce de l'oeuvre originale gravée par Benedetto Pistrucci et qu'on retrouve sur plusieurs jetons et pièces d'origine anglaise. Les détails de George III à la fin de son règne sont aussi très beaux.

Pour l'Histoire, cette pièce existe uniquement en épreuve et elle n'a jamais été émise. Elle est estimée à plus de £250,000 ($435,000 CAD),

Source:
St James’s Auctions, catalogue Auction 39, 30 septembre 2016, pp. 40-41.
http://stjauctions.com/auctions/

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.


Revenir vers « Jetons et médailles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités